Les années Before | Soft Machine | Matching Mole | Solo | With Friends | Samples | Compilations | V.A. | Bootlegs | Reprises|
Robert Wyatt's Meltdown 2001


     



Marcus O'Dair rapporte dans sa biographie de Robert Wyatt avec forces détails la programmation du Meltdown 2001 que Glenn Max confia à un Robert Wyatt d'abord incrédule, puis effrayé avant d'en être le curateur enthousiate...


" En choisissant Wyatt, Glenn Max prenait un risque considérable - avec le recul, Robert apparaît comme un choix naturel pour le Meltdown -, et, malgré le succès de Shleep, Robert était un candidat improbable pour le poste en 2001. Même avec son passé à la Knitting Factory, alors l'un des principaux lieux avant-gardistes de New York, Glenn Max admet s'être senti effrayé à l'idée de promouvoir des artistes choisis par Wyatt. Quand Morrissey avait été curateur du festival, il avait reformé les New-York Dolls, tandis qu'Elvis Costello avait accueilli le tout dernier concert britannique de Jeff Buckley. Que choisirait Robert ? Trois semaines de free jazz staliniste ? "

Marcus O'Dair in Robert Wyatt Different Time



'Robert Wyatt concocta une programmation si éclectique et si éclairée que le Southbank Center lui rendit un hommage permanent en faisant réaliser un pochoir noir et blanc grandeur nature de son curateur par le graffeur Stewy.


Au cours de ses échanges avec Marcus O'Dair, Robert Wyatt avouera:

"Je l'ai adoré une fois que j'ai commencé. L'équipe du Festival Hall - Jane, Ed, Beverley et les autres - était fantastique. Tu pouvais faire un tour, voir des choses gratuitement, flâner dans de fantastiques librairies, fumer, boire et rencontrer des amis. C'était un endroit génial. Bien que je ne croie ni en Dieu ni au diable, je crois au paradis et à l'enfer, parce que j'ai visité les deux. Et ça, c'était un bout de paradis. "

(Marcus O'Dair - id.)






LA PROGRAMMATION COMPLETE


   
   
   


" Pourtant, bien que Wyatt ait refusé catégoriquement de jouer en tant que tête d'affiche, David Gilmour a réussi à le convaincre de donner sa première prestation en public depuis The Raincoats en 1981, pour chanter les premiers vers de la chanson favorite de Pink Floyd « Comfortably Numb », initialement interprétés par Roger Waters.

« Robert a une voix extraordinaire, affirme Gilmour. Cette partie de "Comfortably Numb", c'est la partie de Roger ; il ne fait plus partie de mon milieu — et c'est toujours agréable d'avoir quelqu'un pour le remplacer. Robert était là et j'adore sa voix. Donc, pourquoi ne lui aurais-je pas demandé ? Je crois qu'au départ il a refusé, parce qu'il n'avait jamais fait ça. Mais je l'ai un peu harcelé et, finalement, il est monté sur scène pour sa petite partie. Ce qui était génial. Il était content après coup que je l'y aie forcé.»

Cependant, même avec le « harcèlement » de Gilmour, Wyatt n'était pas tout à fait monté sur scène. « En fait, il a chanté devant la scène se souvient Max. Il ne voulait pas tout le mouvement et l'agitation autour de lui, donc il a chanté depuis le parterre. Et c'était magnifique, malgré cet air de terreur dans ses yeux. Quand il a eu fini, il tremblait, il était à la limite de la crise d'angoisse.» " (Marcus O'Dair - id.)



Comfortably Numb - Meltdown 2001

DVD - David Gilmour In Concert - Meltdown Concert 2001


SUITE DE LA PROGRAMMATION

   
   
   
   

 

Publicité pour le Meltdown 2001 parue dans le New Musical Express du 2 juin 2001